cultiver aussi vos talents

Vignerons : cultiver (aussi) vos talents

Quels talents développer pour réussir auprès des marchés?

Talent, voilà un mot qui raisonne souvent dans les métiers artistiques, dans la gastronomie ou bien dans le sport de haut niveau. Dans le monde du vin, il y a aussi des talents historiques, les grandes personnalités du vin qui portent le rayonnement de chaque région viticole et de jeunes talents qui se lancent de nouveaux défis en biodynamie ou en HQE.

Le talent procure une compétence clé face à la concurrence

Au-delà de la passion, au-delà des compétences, c’est le désir d’excellence, la vision, l’esprit d’entreprendre, l’ouverture et les qualités relationnelles qui font la différence auprès des marchés.
Mais le talent n’est pas un don. Et il ne se transmet pas de père en fils ou de père en fille. Le talent doit être développé pour s’exprimer.
Développer son talent procure un avantage sur ses concurrents car il permet d’acquérir une compétence clé au niveau de son Domaine et de bâtir sa réputation auprès des consommateurs.

Pourquoi s’intéresser aux talents de la filière ?

Le métier de vigneron a connu des évolutions majeures ces 25 dernières années. Le modèle de production a changé. La taille et la nature des exploitations ont évolué. Le vigneron d’aujourd’hui a vécu d’autres expériences, il a d’autres centres d’intérêt et son conjoint ne travaille plus forcément sur l’exploitation. Le vigneron emploie des salariés pour exploiter une surface plus grande. La manière de commercer n’est plus la même. Chaque circuit de distribution exige une approche spécifique. Face à la baisse de la consommation de vins en France, tous les vignerons sont amenés à aller à l’export, bien au-delà de l’UE.

Comment s’exprime le talent d’un vigneron ?

Nous constatons que les vignerons qui ont réussi à imposer et à valoriser leurs vins sur les marchés ont été capables de renouveler leurs pratiques vitivinicoles, ont su se montrer créatifs dans tous les domaines de la vigne au verre. Le talent peut s’exprimer à toutes les étapes de la production de la vigne, au chai jusqu’à la commercialisation des vins. Dans le talent, les qualités personnelles sont aussi importantes que les compétences et l’expertise.

Le talent du vigneron s’exprime d’abord à travers son entêtement.

Avoir du talent, c’est affirmer un niveau d’exigence qui vise l’excellence. Cette exigence s’exprime différemment pour chaque vigneron à travers l’entêtement, la passion ou bien encore son engagement personnel. Cet incroyable entêtement à faire du vin, c’est le témoignage que nous a laissé Henri Jayer, lorsqu’il évoquait la manière dont il a enlevé tous les cailloux un à un, dans le vignoble de Richebourg, devenu aujourd’hui le vin le plus cher du monde…

Le talent, c’est aussi un savoir-faire parfaitement maîtrisé.

Faire du vin, c’est maîtriser l’agronomie, la vinification, être rigoureux dans les temps de macération, sur les températures, être précis dans ses gestes. Cette parfaite maîtrise technique est le fruit d’un long entraînement. Le vigneron apprend petit à petit en fonction des millésimes, au contact des vins qu’il vinifie.

Le talent, c’est se montrer capable de renouveler ses pratiques et s’ouvrir au changement.

Renouveler ses pratiques viticoles, c’est savoir faire évoluer ses méthodes culturales et son processus de vinification. C’est cette capacité à innover qui va procurer au vigneron un avantage sur ses concurrents. Pour autant, le vigneron ne doit pas chercher à innover constamment. Cette capacité à innover doit s’inscrire dans une recherche de stabilité de la qualité, millésime après millésime. S’ouvrir au changement, c’est être en mesure de s’ouvrir aux nouveaux marchés, aux nouveaux clients et aux nouvelles technologies. Le vigneron doit se montrer ouvert sur le monde et échanger avec d’autres vignerons, même s’ils travaillent sur d’autres terroirs.

C’est cette association de traits de personnalité, d’un savoir-faire parfaitement maîtrisé et d’une exigence d’excellence qui constituent le talent du vigneron.

Mais le talent n’est pas un don. Et il ne se transmet pas de père en fils ou de père en fille. Le talent doit être développé pour s’exprimer.

Cultiver ses talents pour réussir sur les marchés ou monter en gamme

Rechercher les meilleures pratiques viticoles compte tenu du réchauffement climatique et des attentes environnementales. Gérer une exploitation plus grande. Vendre plus loin, avec des circuits de distribution plus spécialisés. Voilà quelques-uns des défis que devra désormais relever chaque vigneron.

Par Sylvie Brasquies, publié le 19 Mai 2016
Tous droits réservés©

 

Retrouver tous nos articles CERTIFIES TALENTS :

https://neoverticales.com/2016/06/02/talent-vigneron-alchimiste/

https://neoverticales.com/2019/10/21/transmettre-des-emotions-en-parlant-de-son-vin/

https://neoverticales.com/2019/10/21/la-vision-du-vigneron-pour-exprimer-son-terroir/

https://neoverticales.com/2019/10/21/etre-connecte-avec-la-terre-les-vignes-et-le-vin/